-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

Partagez
 J'suis irlandais, nom d'un chien !
Sean O'Connor
Sean O'Connor

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty
Lun 31 Aoû - 0:59

Sean O'Connor
“Où commence le mystère finit la justice.”
nom O'Connor prénom(s) Sean surnom(s) je ne connais pas vraiment d'amis ayant l'envie de me trouver un surnom. date et lieu de naissance Le 27 juin à Dublin. âge 30 ans nationalité(s) et origine(s) Irlandais naturalisé Anglais. poste occupé Agent du gouvernement chargé d'enquête d'Angleterre. orientation sexuelle Bisexuel statut marital Célibataire signes particuliers, tatouages, cicatrices Quelques cicatrices sur le torse et la jambe gauche. acceptez-vous que la donneuse s'immisce dans vos jeux ? Avec plaisir ! avatar James f*cking McAvoy
Biographie Je suis né un 27 juin dans la belle ville de Dublin, capitale du plus beau pays du monde, l'Irlande. Château, musée et légendes ont rythmé ma tendre enfance, au sein d'un foyer des plus communs. Mon père était capitaine de police au commissariat d'une bourgade de banlieue, et ma mère était au foyer, s'occupant avec soin de ma sœur et moi. Ma jeune sœur portait le doux prénom de Vicky, portait puisque elle est malheureusement et tragiquement décédée, à l'âge de 18 ans. C'est d'ailleurs cet événement qui m'a convaincu, si je puis dire, de devenir soldat. À mes 19 ans, j'ai décidé de quitté le nid pour rejoindre un internat de la capitale, afin d'y suivre un service militaire. Mon père, bien que très fier, n'avait jamais vu en moi une âme de combattant, et doutait donc de mes capacités à mener à bien mes futures missions ou même ma formation elle même. Je ne perdais pas espoir pour autant, et me concentrais sur mes entraînements. Ma sœur fréquentait alors un homme plus âgé qu'elle, elle n'avait que 16 ans et lui en avait 27. Il était britannique, originaire de Manchester, et semblait être un bon gars, correct et honnête, de toute manière, ça ne me concernait pas franchement. Nos parents n'étaient pas au courant qu'elle le fréquentait, pendant plusieurs mois, puis un jour, à ses 17 ans, elle décidait de nous le présenter de façon plus officielle. J'avais toujours été très observateur, mesuré, mais jamais je n'aurais pu me douter de l'ordure que cette sous merde allait devenir au fil des semaines. Excellente élève, Vicky souhaitait partir en Angleterre pour mener de brillantes études de droit, et, puisque nous avions toujours été très proches, il était logique que je la suive là bas, même si la perspective de quitter l'Irlande ne m'enchantait pas du tout. Je prenais d'ailleurs un malin plaisir à user de mon accent lors de nos voyages là bas, en été.

Quoiqu'il en fut, Vicky fêtait donc ses 18 ans avec nous, en famille, avec son Roméo. Elle partait ensuite vivre chez lui, en attendant de trouver un logement pour nous trois à Londres. Je vivais toujours chez mes parents, avec qui nous parlions peu, les rapports avaient toujours été simples, plein d'affection mais assez peu démonstratifs. C'est là que la situation devenait étrange. Vicky était née en Août, nous devions partir en Octobre, dans un loft idéal pour trois voir quatre personnes, mais, ma douce sœur aux cheveux blonds ne répondait plus à nos appels après son anniversaire. En septembre, je décidais donc de passer chez ce type, et savoir ce qu'il se passait. L'homme m'expliquait que Vicky avait "pété un plomb", et qu'elle était partit un soir en voiture, et qu'il n'avait plus de nouvelles depuis. L'envie de lui foutre un poing me titilla, mais je décidais de rester calme, une dispute, ça peut arriver, mais pourquoi ne répondait-elle pas à sa propre famille, surtout pas à moi ? Nous avions toujours été très fusionnels, elle traînait avec moi et mes amis au lycée, me collait les baskets au collège.. Un amer sentiment m'étreignait et, je n'arrivais pas à m'en défaire jusqu'à ce jour.

C'était un vendredi, fin septembre, il pleuvait, comme souvent au pays de la Sainte Patrick. Je rentrais après un rendez-vous à la mairie, réglant les derniers préparatifs pour mon départ, et mon père ne tardait pas à nous rejoindre pour le repas. Ma mère était extrêmement inquiète, cela faisait une semaine que Vicky n'avait plus donner signe de vie, et pour cause.

Le saladier en verre explosa au sol dans un hurlement strident, suivit de sanglot et d'une mère tombant à genoux. Mon père frappa son poing fermé contre un mur, le marquant au passage à jamais de la douleur que mes parents ressentaient. Assis à table, les deux mains posés devant moi, je serrais la mâchoire, impassible. Une chose en moi c'était brisée lorsque mon père avait débuté sa phrase.
-"On a retrouvé sa voiture.. Brûlée."
Il avait probablement poursuivit avant que ma mère ne perde pied, mais j'avais déjà lâché l'affaire. Je décidais de sortir, je devais la venger, je devais retrouver ce mec, ce connard qui n'y était pas pour rien.

Garé devant son immeuble miteux, une bouteille de rhum à la main, enchaînant les cigarettes, je guettais son arrivée. La nuit était déjà bien installée lorsque des voix se faisaient entendre. Accompagné de deux blondasses, il se pavanait fièrement jusqu'à son hall. Je sortais du véhicule, retirais le cran de sûreté de mon revolver et le braquais. Les gonzesses se mettaient à crier, puis se carapatèrent. Il me semblait que le mec s'était pisser dessus, à genoux en sanglotant, suppliant pour que je l'épargne, avant qu'il ne me reconnaisse.
-"Vous êtes des tarés dans c'te famille ! T'es comme ta salope de sœ-"
Un bruit sourd résonnait, je tirais en l'air.
-"Ferme la ! Ferme la ou je t'explose la cervelle ! Tu lui as fais quoi ?!"
L'alcool et la rage ne faisaient pas bon ménage, ce n'était un secret pour personne, aussi, j'ai eu de la chance ce soir là d'avoir un collègue de mon père qui patrouillait. Je me retrouvais au poste, en dégrisement. J'avais bien amoché le type, quelques dents pétées, tout au plus, mais rien ne ramènerait ma sœur. Je n'avais écopé que d'une mise en garde, et mon père avait du venir me récupérer. Je n'avais pas honte, ce mec devait crever, il n'y était pas pour rien, j'en étais certain.

L'enquête ne donna pourtant pas grand chose, bien qu'il était le principal suspect. Une dispute avait elle mal tournée ? Une voiture ne pouvait pas prendre feu toute seule, et Vicky n'était pas suicidaire.

Octobre. Je débarquais à Londres, seul, les traits marqués par un enterrement qui n'aurait pas du avoir lieu. L'appartement était sublime, Vicky avait toujours eu beaucoup de goût. Je rejoignais donc une école de police réputée, avant d'être approché quelques mois plus tard par le Secret Intelligence Service, et d'y poursuivre ma formation. À 25 ans, je devenais l'un des plus jeunes agents du MI6. Je n'avais encore jamais été envoyé sur le terrain, et enquêtais généralement sur le territoire Anglais ou Irlandais, Européen tout au plus. La mort de ma sœur avait été classé comme non élucidée, et le type avait été acquitté par manque de preuves. Les mois, les années passaient, et mon père était aujourd'hui à la retraite. Je voyais rarement mes parents. Les voir, c'était ressasser le passer, c'était rentrer en Irlande, c'était sentir la brise de Dublin, c'était revoir l'ombre de Vicky, partout.

Les affaires se succédaient, et j'étais apprécié au boulot. Les femmes ne m'intéressaient pas trop, enfin, pas les relations fixes, disons le clairement. J'étais apprécié et, mon accent ainsi que ma barbe rousse laissaient transparaître mes origines, ce qui ne laissait pas les femmes de marbre, en général. Malheureusement, ma vie privée était relativement chaotique, entre l'alcool et quelques opiacés, mes soirées étaient souvent synonymes de bar, de solitude et de plans d'un soir. Je n'étais pas particulièrement friand de l'attachement ou des longues discussions. Je n'aimais pas m'ouvrir, et dans tout les cas mon travail m'empêchait de réellement entretenir une relation. C'était pas plus mal.

Je recevais ma nouvelle affectation en mai. Une histoire d'Institut privé, de dons, un truc assez sombre qu'on soupçonnait être une secte. Avant d'enquêter sur le terrain, il était question comme à chaque fois de se créer une bonne couverture. J'intégrais donc un journal local satirique, de petite envergure, un truc de bobo écologiste que j’exècre à Édimbourg. Je devais devenir journaliste en quelques mois, afin, à terme, de rejoindre les Fair Isle, sur lesquelles une bourgade miteuse était apparemment l'épicentre du problème. Je rencontrais donc mon binôme, un certain Irvine Galloway, un natif. L'homme était sympathique, trop bon vivant à mon goût. Il m’hébergeait, moi, le jeune journaliste Irlandais qui débutait sur le terrain. Bien sûr, il n'était au courant de rien, il s'agissait là d'une couverture, l'idée, c'était d'être discret. Rouquin, à l'accent tout aussi chantant que le mien, ses petits reportages ne valaient pas grand chose, mais pour son feuillet, c'était suffisant. De fil en aiguille, je comprenais la raison pour laquelle cet homme avait été choisit.

Andrew Hasting, 35 ans, local de l'île Fair, marin pêcheur, célibataire endurcit et alcoolique. Il serait mon mobile, celui qui me servirait d'alibi. Je devais quitter la terre ferme courant juillet, pour rejoindre le port de l'île. Je m'attendais à tout, mais je fus tout de même déçu. Le ciel était gris, la verdure manquait, et l'odeur de poisson m'étranglait. Tout semblait poisseux et pauvre, c'était vraiment ça, le nouvel ennemi commun de notre société ? Je levais les yeux au ciel, remettant mes lunettes factices sur le nez, replaçant ma besace en cuir brun en place sur mon épaule.
-"Bon.. Quand faut y'aller.."
Je prenais une inspiration, et descendais les marches du ponton. Dictaphone à la main, j'entrais dans le personnage, à défaut d'entrer dans une jolie norvégienne !

Ah oui et, je suis Irlandais, pas Anglais. O'Connor, pour vous servir.
derrière l'écran
prénom ou pseudo galipa âge 27 scénario ou inventé inventé comment as-tu connu NeverEver ? en cherchant :p quelles sont tes attentes ici ? m'éclater ! souhaites-tu un RP' de bienvenue ? non une suggestion ? non un mot pour la fin ? non
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte Delacroix
Hippolyte Delacroix

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty
Lun 31 Aoû - 4:16

Bienvenue sur le forum !! Je suis un peu curieuse d'en apprendre plus sur ce joyeux luron ! Bonne chance pour la fin de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Summer
Ivy Summer

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty
Lun 31 Aoû - 5:04

Welcome ! Qu'il est classe James J'suis irlandais, nom d'un chien ! 71627010
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Hasting
Andrew Hasting

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty
Lun 31 Aoû - 11:45

Bienvenue l'irlandais :D
Revenir en haut Aller en bas
Sean O'Connor
Sean O'Connor

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty
Lun 31 Aoû - 22:13

Merci à tous !! J'suis irlandais, nom d'un chien ! 863120517
Revenir en haut Aller en bas
La Donneuse
La Donneuse

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty
Mar 1 Sep - 0:13

Tu es validé !
Tu ne feras pas long feu.

Félicitations @Sean O'Connor, tu es officiellement membre de NeverEver !

Tu es à présent un séduisant citoyen de l'Île. Quel agréable choix d'avatar, James McAvoy est une figure idéal pour ton rôle et en plus, il possède beaucoup d'images dans le thème de ta bio ! Ton personnage est super intéressant, et nous avons hâte de le voir en jeu. Quelle triste histoire que celle de Vicky.. En tous cas, Andrew et lui forment un duo peu commun ! Sur ce, n'oublie pas de poster ta fiche de liens et de jeux si cela n'est pas encore fait. Tu as donc accepté que La Donneuse influence de manière aléatoire tes jeux. Nous espérons que tu te plairas ici !
Revenir en haut Aller en bas
Sean O'Connor
Sean O'Connor

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty
Mar 1 Sep - 2:54

J'suis irlandais, nom d'un chien ! 863120517
Revenir en haut Aller en bas
Helen Jones
Helen Jones

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty
Mar 1 Sep - 20:48

Soit le bienvenue sur NE !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

J'suis irlandais, nom d'un chien ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 J'suis irlandais, nom d'un chien !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: